Je suis bien content que tu aies décidé de porter un casque ! J’ai vécu ce que c’est que d’avoir une blessure à la tête deux fois. Je suis heureux qu’en portant un casque, vous puissiez vous épargnez cette expérience…très désagréable croyez moi bien.

Normes de sécurité des casques

La première chose que vous voudrez rechercher dans n’importe quel casque est les normes de sécurité appropriées. En France, les normes ont récemment changées (2016), passant de la CE EN1384:2012 à la CE VG1 01.040 2014-12.

Ce changement n’a pas été très bien accueilli, il faut dire que tous les cavaliers qui venaient d’investir dans un casque neuf avec l’ancienne norme ont dû investir de nouveau…et ce n’est pas toujours donné un bon casque d’équitation !

Grosso modo, les nouvelles normes assurent que les casques sont plus safe, avec notamment :

  • Une meilleure rigidité latérale de la coque
  • Une épaisseur revue à la hausse sur la calotte intérieure
  • Une visière plus courte pour éviter les risques de blessures au visage en cas de rupture
  • Un ajustement des points de fixation au niveau du visage pour éviter que le casque bouge une fois mis en place
  • L’utilisation de la mentonnière prohibé, car en cas de chute, celle-ci pouvait provoquer des ruptures de la mandibule

Dans l’ensemble, vous pouvez voir que c’est tout de même pour la bonne cause.

Votre première mission reste donc de recherchez les casques homologués CE VG1 afin de remplir les exigences en matière d’essais et de sécurité.

Les casques sont testés et soumis à des chutes par le CRITT, à des coups tranchants, à des températures extrêmes de chaleur et de froid, et testés pour la résistance du harnais. Il y a 3 grands types de tests, impact, test de pénétration et test de déformation. Si un casque porte la certification CE VG1, vous pouvez être assuré qu’il est fait pour passer au moins les normes minimales établies.

Lorsque vous allez faire les magasins pour acheter un casque, il se peut que vous rencontriez des casques qui disent “Pour les vêtements de ville” ou qui n’ont pas de normes de sécurité à l’intérieur. Ces casques sont conçus uniquement pour le “look” et peuvent ne pas être aussi sécuritaires qu’un casque homologué ou équivalent.

Ils sont pourtant vendus sur les mêmes supports que les casques homologués et peuvent sembler identiques. Curieusement, il n’ y a pas de différence de prix non plus. Attention à ne pas vous faire avoir, passez votre chemin.

Style du casque

Le style de casque que vous choisissez dépend entièrement de vous et de vos gouts. Si vous êtes un cavalier de l’Ouest,vous pouvez opter pour un casque de type chapeau de cow-boy, même s’ils ont l’air gros et lourd !

Person j’aime avoir mon casque assorti à ma tenue, histoire de me la péter un peu ! Certaines marques proposent ainsi des housses amusantes et colorées pour les casques.

Si vous envisagez de sauter, vous pourriez envisager un casque de compétition. Ces casques couvrent une plus grande partie de la tête,, mais il n’ y a pas de bord qui pourrait obscurcir la vision du cavalier lorsque la tête est inclinée vers le bas. Certaines personnes ont l’impression qu’un rebord solide pourrait faire plier le cou du cavalier et causer un coup de fouet cervical en cas de chute type “faceplant”. Une chose que ce type de casque ne possède pas, c’est la ventilation, ce qui peut vite être inconfortable par temps chaud !

Un de mes casques que j’ai gardé longtemps avait un bord transparent, c’était super !

Je pouvais baisser la tête et protéger mon visage des brindilles lors de balade dans les bois, tout en voyant où j’allais. Là ou je veux en venir, c’est que lorsque vous vous apprêtez à acheter un casque, ayez en tête l’endroit où vous le porterez et choisissez en conséquence.

Un casque de spectacle en velours peut paraître beau, mais il se rayera rapidement sur la piste. Un casque d’équitation scolaire pourrait ne pas être approprié dans certains endroits. Mais si vous n’êtes pas inquiet à propos de ces choses, amusez-vous en choisissant parmi les nombreuses couleurs et conceptions que les fabricants proposent.

Ajustement d’un casque

Pour obtenir le meilleur ajustement possible, vous devrez essayer quelques casques. Tout d’abord, mesurez votre tête avec un mètre à couture. Placez le ruban adhésif juste au-dessus de vos sourcils, là où la circonférence de votre tête est la plus grande. Cela vous donnera une taille globale. Certains casques sont de petite, moyenne et grande taille et d’autres auront des mesures précises en centimètres.

Notez vos mesures et emmenez-les au magasin d’équitation. Utilisez votre mesure comme guide pour trouver la taille et commencez à essayer les casques.

La raison pour laquelle votre mesure n’est qu’une ligne directrice est que certains casques s’adaptent à différentes formes de tête. Par exemple, j’ai la tête ronde et je trouve certains casques inconfortables. D’autres avec un crane plus ovale seront très bien dedans. La taille n’est donc pas la seule chose à considérer, il y a aussi la forme de votre boîte crânienne. C’est pourquoi il est difficile d’acheter un casque en ligne. Il serait facile de penser que vous avez acheté la bonne taille et de vous retrouver avec un casque finalement inconfortable. Le mieux est d’essayer en magasin et d’acheter en ligne, c’est souvent moins cher.

Une fois que vous avez le casque sur la tête, laissez le harnais défait et basculez la tête de gauche à droite et de gauche à droite. Le casque doit rester en place fermement et ne pas glisser vers l’avant ou vers l’arrière. Le casque doit être serré, mais pas trop serré. N’oubliez pas que les doublures se compressent avec l’utilisation, alors tenez-en compte. Remontez le harnais et notez la sensation du casque. Faites attention aux points de pression qui peuvent devenir irritants. Le casque doit se trouver entre 1,25 cm et 2,5 cm au-dessus des sourcils. Si le casque semble perché sur la tête ou trop bas, essayez un autre type de bombe (autre nom du casque).

Achat de casques d’occasion

Devriez-vous acheter un casque usagé ? Vous ne saurez pas exactement quel âge a le casque si vous ne pouvez pas lire le timbre à l’intérieur, et vous ne saurez pas s’il a des dommages internes causés par un impact. La plupart des fabricants recommandent de remplacer les casques tous les cinq ans environ. Ne prenez pas le risque d’en acheter un usagé, investissez dans un nouveau.

Prix du casque

Une chose qui inquiète les gens, c’est qu’ils ne peuvent pas se payer le casque qui leur offrira la meilleure protection. Il n’ y a pas lieu de s’inquiéter, car tous les casques homologués sont fabriqués selon les mêmes normes.

Lorsque vous payez un supplément,vous ne payiez pas pour une sécurité supplémentaire. Vous paierez pour la marque et le design. Un casque de 200€ n’est peut-être pas plus sécuritaire qu’un casque de 50€.

Et puisqu’ils doivent être remplacés tous les quelques années et certainement après un impact, il est préférable d’en acheter un que vous pouvez vous permettre de remplacer sans que cela ne soit un crève coeur.